Dans le cadre de son partenariat avec le COP marionnette du Conservatoire à Rayonnement Départemental de Clamart, en marge du spectacle « Noire », programmé au festival MARTO !, le théâtre Jean Arp a proposé à Stéphanie Farison, pour le collectif F71, de fabriquer une petite forme spectaculaire avec les élèves marionnettistes. Cela donne Black Poem, poème visuel pour 3 marionnettistes avec rétroprojecteurs et images d’archives.

Elèves marionnettistes : Ornella Amanda, Manon Clavreul, Nina de Jonckheere
Encadrement pédagogique et artistique : Luc Laporte
Mise en scène Stéphanie Farison (Collectif F 71) assistée de Maya-Lune Thiéblemont

En 1965, sur le campus de Oakland, en Californie, deux noirs américains, étudiants en droit, Bobby Seale et Huey P.Newton tombent sur un article du code civil californien : « Tout citoyen à le droit de porter une arme chargée à condition qu’elle soit en vue. » Cet énoncé juridique va devenir le scénario à partir duquel représenter une contre-offensive en toute légalité. Les Black Panthers vont s’organiser et déployer l’image forte et puissante du noir américain contre les violences et la domination policière qui les opprime.

Mercredi 20 mars 2019 à 19h30 > 1ere représentation  en lever de rideau de la programmation de MARTO! au Théâtre Jean Arp, Clamart (92)

A partir des photos de Stefen Shames (photographe officiel des Black Panthers)  et des illustrations d’Emory Douglas (ministre de l’information du Black Panthers Party, rédacteur en chef et illustrateur du journal des Black Panthers.) nous construisons un poème visuel. Nous manipulons ces archives, montons et démontons la propagande des Black Panthers avec des outils artisanaux qui pourraient appartenir aux 70’.

  • Black Poem