Les petites formes

La création de nos spectacles génèrent également des petites formes, issues d’étapes de travail ou au contraire de prolongements d’une thématique. Ces formes théâtrales, performances, concerts…  sont diffusées au théâtre mais aussi et surtout hors-les-murs, dans les lycées, les médiathèques, les centres sociaux etc…

Concert et vjing sur rétroprojecteurs à transparents. Pour une comédienne-chanteuse, deux musiciens et deux manipulatrices.
Depuis dix ans, nous parcourons l’œuvre de Michel Foucault, nous la portons sur des plateaux de théâtre, elle nous accompagne et nous stimule. Depuis dix ans nous amassons des documents, nous errons au gré de nos lectures, nous croisons des usagers, des exégètes, des intellectuels spécifiques, nous cornons les pages des Dits et Ecrits, nous cultivons des rhizomes, nous collectons et collectionnons des images, des sons, des articles, des tracts, des poèmes-vies, des fragments de cours du Collège de France, des extraits de romans, des morceaux de théâtre utopique, nous bricolons et peaufinons notre boîte à outils. Aujourd’hui, nous exhumons nos archives pour un concert joyeux et foutraque. Avec nos instruments fétiches, rétroprojecteurs à transparents et micro, accompagnées par des comparses avisés (Fred Costa au saxophone et à la clarinette et Volodia Kudryavtsev à la contrebasse), nous proposons un ciné-concert d’anthologie !

Petite forme à installer partout d’après la conférence radiophonique de Michel Foucault. Pour deux comédiennes.
Une conférencière a prévu de prendre la parole devant le public venu l’écouter mais les choses ne vont pas se passer comme elle l’entendait. Son corps l’a suivie et vient s’en mêler. Farceur, il intervient dans la conférence et en modifie le cours. Les deux comédiennes, dans un jeu de miroir et de face à face, incarnent les voix contradictoires d’un même individu et pensent à deux.

Performance plastique. Pour deux comédiennes et une scénographe.
Reconstitution des anthropométries d’Yves Klein, accompagnée du texte Le corps utopique de Michel Foucault. « Le corps, fantôme qui n’apparait qu’au mirage des miroirs et encore, de façon fragmentaire », Michel Foucault. « Le tableau n’est que le témoin, la plaque sensible qui a vu ce qui s’est passé », Yves Klein.

Solo, adaptation du spectacle La Prison. Pour une comédienne et un régisseur.
Entourée de pédales et d’une forêt de pieds de projecteur, une comédienne retraverse la partition de La Prison et se (nous ?) pose des questions. Quelle est donc la fonction de la prison à la fois contestée et immobile depuis sa naissance ? Comment concentre-t-elle les rapports de pouvoir à l’œuvre dans notre quotidien ? Qu’est-ce que la discipline ?

Petite forme imaginée et jouée dans le hall du Collectif 12, dans le cadre du festival Jeune zé Jolie. Pour cinq comédiennes.
Alain Jaubert raconte la conférence de presse sauvage donnée par le GIP dans la Cour du Ministère de la Justice le 17 janvier 1972, afin de lire les cahiers de doléances des détenus. Où l’on voit Michel Foucault, Gilles Deleuze, Jean-Paul Sartre et beaucoup d’autres personnalités au corps à corps avec les forces de police. Une lecture-reconstitution qui témoigne de l’engagement des intellectuels et d’un militantisme joyeux des années 70.

  • F71 petite forme Conférence contrariée 1 @Lucie Nicolas
  • F71 petite forme Conférence contrariée 2
  • F71 petite forme Conférence contrariée 3
  • F71 petite forme anthropométries utopiques 1
  • F71 petite forme anthropométries utopiques 2
  • F71 petite forme anthropométries utopiques 3
  • F71 petite forme anthropométries utopiques 5
  • F71 petite forme conférencecontrariée #1
  • F71 petite forme conférencecontrariée #2
  • F71 petite forme ciné concert #1
  • F71 petite forme ciné concert #2
  • F71 petite forme ciné concert #3
RETOUR ACTIONS ARTISTIQUES